Rechercher

C'est de saison ! Nos conseils pour vos tomates

Ah, quel plaisir de voir les tomates rougir chaque jour un peu plus avec le soleil. On en mangerait sous toutes ses formes : en salade, avec de la burrata, en gaspacho, voire en sauce à pizza !


tomates Ferme de Pauline

Voilà quelques conseils pour prendre soin de vos tomates tout au long de la saison.


Vous avez réussi vos semis ? Bravo !!

Vous avez planté vos pieds ? Super !!

Vos pieds sont plantés au soleil, judicieux !!


Les tomates raffolent des nutriments organiques et des rayons du soleil, elles en seront encore plus savoureuses.


Il y a plusieurs écoles, mais ici à la ferme, on pratique l’égourmandage. Nous enlevons les gourmands, ces petites tiges qui poussent à l’aisselle entre deux autres branches.


Cela permet de garder les fleurs et les fruits bien alimentés sans épuiser le pied de sa sève ! C’est une tâche fastidieuse, chronophage et aussi délicate. Il faut pincer le gourmand avec les doigts et le retirer doucement pour ne pas abîmer la tige principale. On peut tout à fait les laisser, les gourmands grandiront pour donner de nouveaux fruits !


Au cours de l’année, et ce, jusqu’en septembre ou octobre, n’hésitez pas à effeuiller la base de vos pieds. Car ils auront tendance à être plus humides et à attirer des maladies sur vos tomates. Par temps sec, il faut arroser régulièrement, environ 3 fois par semaine. Sinon, 1 à 2 par semaine suffiront amplement à désaltérer vos pousses !


Enfin, les plants de tomates peuvent être sujets à diverses maladies. Le mildiou est le plus connu - il tache les feuilles d’une couleur brune et une pellicule blanche se dépose avant d’atteindre le fruit. Pour le traiter, du bicarbonate de soude fait l’affaire. L'association de plantes pour prévenir des parasites, vous en avez forcément entendu parler ! À la ferme on met du basilic et des capucines pour éviter l'invasion de pucerons.


La pourriture grise est aussi fréquente, notamment à cause de l’humidité. Elle se présente sous une forme de moisissure accrue de la tomate. Il est possible d’utiliser des fongicides, mais la prévention est plus recommandée : bien espacer les pieds pour favoriser la circulation de l’air.


Puis le “cul-noir” peut arriver lorsque l’arrosage n’est pas régulier. Les plants sont donc en stress hydrique et des taches noires apparaissent au cul de la tomate. Le meilleur moyen de prévenir cette maladie, c’est de pailler votre potager, ou simplement de l’herbe tondue un peu sèche !


Voilà, vous connaissez tout sur les astuces de Pauline ! Et vous, comment prenez-vous soin de vos tomates ?






0 commentaire

Posts récents

Voir tout